Où se rencontrent les couples

Ce qui explique que l'homogamie, c'est-à-dire la tendance à vivre en couple avec une personne socialement proche, se soit maintenue depuis , date de la première étude de l'Ined sur le sujet, réalisée par Alain Girard. Selon lui, "dans la vie, le prince et la bergère ont peu de chance de se rencontrer". Toutefois, des couples hétérogames, issus d'un milieu social différent, peuvent bien sûr se former.


  • Plus de relations interculturelles.
  • Les couples ne se rencontrent plus comme avant.
  • Lycées, soirées ou travail: où rencontre-t-on son conjoint?.
  • recherche site de rencontre gratuit et sans abonnement?
  • Nos Vidéos.

Plus on est diplômé, plus on a de chances de rencontrer son premier conjoint dans un cadre universitaire. Les études supérieures constituent un vivier de rencontre pour un quart des plus diplômés, tandis que les personnes titulaires d'un CAP trouvent l'âme soeur dans les lieux publics, tels que le métro, les centres commerciaux, la rue et dans les boîtes de nuit. Selon cette étude, basée sur des chiffres de , Internet n'est pas un lieu de rencontre privilégié chez les ans.

Selon Michel Bozon," en général, on ne se vante pas auprès de son entourage d'un premier contact sur le web". Les résultats de la prochaine enquête de l'Ined, seront révélés en Ils permettront de dire si oui ou non Internet, via les réseaux sociaux et les sites spécialisés, a fini par révolutionner les rencontres entre les jeunes.

Comment se rencontre-t-on aujourd’hui ?

Geneviève Legay: Recevez chaque semaine les articles L'Express les plus partagés sur les réseaux sociaux. Votre adresse e-mail nous permettra de vous envoyer les newsletters auxquelles vous vous êtes inscrit. Il y a vingt ans, se rencontrer en boîte était mal vu ; il y a dix ans, Meetic était perçu comme un truc de looser… Aujourd'hui tout ceci n'a plus cours, tous les moyens sont bons pour dénicher quelqu'un, et c'est tant mieux! Ces nouveaux outils permettent d'aller au-delà des a priori.

C'est aussi dans l'usage de ces outils que nous avons muté.


  • site de rencontre entre femme noir et homme blanc.
  • Une optique de découverte!
  • rencontres one shot!

Désormais, on se voit plus vite, et on détaille beaucoup moins son profil, quand ce n'est pas juste une photo! Comme sur les applications mobiles, par exemple. Car les actuels sésames du prêt-à-rencontrer s'appellent Grindr homosexuels , Tinder, BonjourBonjour, Happn ou Blendr.

Des rencontres en dehors de notre quartier de résidence et surtout en ligne

Leurs atouts? D'abord, une accessibilité permanente via le smartphone.

Ensuite, le choix d'un modèle freemium — on a ainsi accès aux fonctions de base sans débourser d'argent, contrairement aux sites, souvent payants. Enfin, la géolocalisation. Ou comment remettre de l'immédiat et du concret dans la rencontre, pour l'éloigner des fantômes effrayants du virtuel.

Les sites de rencontre produiraient des mariages plus solides

Le principe? Afficher les profils des autres inscrits, géographiquement proches. Si la photo nous plaît, on valide, et s'il nous valide aussi, on peut s'envoyer des messages. Voire, évidemment, plus si affinités. Et de fait, Tinder , poids lourd de la catégorie, est ainsi perçu par ses utilisateurs. On s'y connecte cinq minutes pour jouer et occuper le temps.

Le rôle toujours prépondérant de notre cercle d’amis dans nos rencontre

On pourrait croire que c'est le but principal de ces outils. Et je ne suis pas choquée par le fait qu'on ne se choisisse, d'abord, que sur une photo et quelques mots… Franchement, quand on sort en boîte, c'est souvent pour trouver quelqu'un, et le mec qui nous accoste au bar, on le juge sur quoi, à part son physique et ses premières phrases?

Que je croise mon mec du moment au Baron ou sur mon téléphone, ça revient au même! Pour l'instant, d'ailleurs, je me fais surtout des copains, dont un qui est devenu le chéri — sérieux — de ma meilleure amie. Même chez les jeunes, principaux utilisateurs visés par l'appli qui, si elle reste très discrète sur le nombre et l'âge de ses fidèles, a lancé une version premium où les moins de 30 ans paient moins cher.

Un côté embusqué qui n'est pas dans l'esprit de BonjourBonjour, créée un an avant Tinder par Rasmus Michau, figure de la nuit parisienne. L'application française Happn en est la digne héritière. Internet est un pont, et le célibataire n'a rien d'un quidam triste et seul, coincé derrière son ordinateur, comme l'explique Jessica Delpirou, directrice générale France de Meetic. Et très prochainement, nous allons proposer des vacances de célibataires! Outre Meetic, le voyagiste Marmara propose ce dating en maillot de bain avec les séjours Co-Vacanciers, et le tout nouveau Dream Holiday, en Grèce, surfe aussi sur la peur de la solitude quand vient l'heure des congés.

Officiellement, on s'y inscrit pour trouver des compagnons de voyage, voire pour partager une chambre par économie.

Les sites de rencontre produiraient des mariages plus solides | Femina

Officieusement, bien sûr, on espère y trouver un homme. Cette multicanalité brouille un peu les pistes. Les études statistiques sur les moyens de rencontre en France datent trop pour évaluer l'efficacité des uns et des autres. Des chiffres qui ne doivent pas brouiller l'esprit des célibataires en quête d'amour: Ce site utilise des cookies provenant de Google afin de fournir ses services, personnaliser les annonces et analyser le trafic.

En acceptant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus Accepter.

virtuel réel couples

Pin It on Pinterest.